Vos données WhatsApp partagées à Facebook !

WhatsApp a annoncé une nouvelle mise à jour de sa politique de confidentialité, invitant ses utilisateurs à l’accepter sous peine de ne plus pouvoir accéder aux services de la messagerie. Mais cette mise à jour controversée semble plutôt profiter aux concurrents Telegram et Signal.


Signal et Telegram en forte hausse, WhatsApp sur le banc

À la suite de l’annonce de modifications de la politique de confidentialité du service WhatsApp de Facebook, s’appliquant le 15 mai 2021, les applications de messagerie Signal et Telegram ont vu leur nombre d’utilisateurs monter en flèche. Un bon nombre des utilisateurs de WhatsApp, ayant renoncé à utiliser l’application, se sont orientés vers des alternatives plus respectueuses de leur confidentialité.

Selon la société d’analyse de trafic Sensor Tower, Signal a enregistré 7,5 millions de téléchargements dans le monde durant la semaine du 6 Janvier.
C’est 43 fois plus qu’une semaine classique. Il s’agit du nombre d’installation hebdomadaire le plus élevé de Signal depuis sa création. Ce n’est pas la première fois que le GAFAM Facebook perd des utilisateurs, au profit de ses concurrents à la messagerie chiffrée. Déjà, en 2019, le réseau social Facebook et sa messagerie instantanée WhatsApp on perdu de nombreux utilisateurs à la suite d’une panne mondiale de leurs services.

Telegram a quant à lui, enregistré 5,6 millions de téléchargements dans le monde en moins d’une semaine, selon Apptopia, marketplace d’applications mobile.
Ces applications possèdent « un cryptage de bout en bout de pointe », empêchant l’interception et la lecture des messages par n’importe quel tiers n’étant pas le destinataire prévu.

WhatsApp partage quelles informations, et à qui ?

La flambée des téléchargements des applications Signal et Telegram intervient après la publication d’une mise à jour de la politique de confidentialité de WhatsApp, informant du partage des données de WhatsApp à Facebook. Jusqu’au 15 mai 2021, les utilisateurs sont invités à accepter ces nouvelles conditions pour continuer à utiliser l’application de messagerie de Facebook.

Les messages WhatsApp sont toutefois chiffrés. Leur contenu ne sera donc pas lisible par Facebook, bien que WhatsApp recueille nombre d’autres données pouvant être partagées avec la société mère.

Ces données comprennent des informations d’enregistrement de compte telles que votre numéro de téléphone, des données de transaction, les informations relatives au service, les informations sur vos interactions avec les autres utilisateurs, les informations sur votre appareil mobile

L’application de messagerie appartenant à Facebook a déclaré que cette mise à jour n’affectait pas la confidentialité du service mais que la mise à jour fournit « une transparence supplémentaire sur la façon dont nous collectons et utilisons les données. »

WhatsApp indique que les données partagées avec le GAFAM Facebook aident à « améliorer l’infrastructure, promouvoir la sûreté et la sécurité et affiner les services en faisant des suggestions ou en personnalisant les fonctionnalités et le contenu ».

Pas de disparition de WhatsApp en vue

Malgré la flambée des téléchargements de Signal et Telegram, WhatsApp n’a pas connu de déclin, selon Adam Blacker, vice-président des insights chez Apptopia.
« C’est trop ancré. Je suppose qu’il y a un très faible nombre d’utilisateurs quotidiens de WhatsApp qui supprime l’application », a déclaré Blacker à la chaîne d’informations CNBC.
« Même ceux qui téléchargent et utilisent Signal ou Telegram continueront à utiliser WhatsApp car c’est là que se trouvent la plupart de leurs amis et de leur famille. Ils peuvent commencer à parler à certaines personnes sur Signal, mais continueront à discuter avec leur mère sur WhatsApp. »

Chez BBND, nous observons que le grand public est chaque année plus sensibilisé à l’importance de ses données et nous sommes persuadés que se tourner, même partiellement, vers un outil respectueux des données comme Telegram ou Signal, est une étape non négligeable vers l’émancipation des GAFAM que nous soutenons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest