Facebook, Instagram et WhatsApp victimes d’une panne mondiale


Ce Mercredi, Facebook est tombé en panne pour de nombreux utilisateurs dans le monde entier, une panne signalée par le message « maintenance requise ». Mais qu’en est-il réellement ?


« Facebook sera bientôt de retour », voici le message rassurant que nous avons pu recevoir du géant américain en tentant de nous connecter au réseau social, ce mercredi après-midi.

Panne pour Facebook, nouveaux utilisateurs pour Telegram

D’un autre côté, cette panne a pu profiter aux concurrents des réseaux sociaux, et notamment Telegram, messagerie instantanée chiffrée de bout en bout. Ce ne sont pas moins de 3 millions d’utilisateurs qui se sont inscrits sur Telegram, selon Pavel Dourov, le CEO de la messagerie chiffrée. Ce chiffre est d’autant plus notable quand on sait que Telegram disposait en mars 2018 de 200 millions d’utilisateurs actifs.

D’où provient cette panne ?

Avec un blocage total ou partiel des services comme le post de nouvelles publication, la consultation de contenu ou la simple connexion, quelques dizaines de milliers de plaintes ont été reçues ce mercredi 13 mars par Facebook. Par la suite, le GAFA a rassuré ses internautes en annonçant un rapide retour à la normale. Il a également précisé que la panne n’était pas liée à une attaque DDoS (attaque par déni de service). Elle proviendrait donc vraisemblablement d’une panne des serveurs ou à un bug informatique.

« Nous sommes conscients que certaines personnes rencontrent actuellement des difficultés pour accéder à la famille d’applications Facebook. Nous travaillons pour résoudre le problème le plus rapidement possible »

Déclaré sur le compte Twitter de Facebook.

Une panne à l’échelle mondiale

Les problèmes se produisaient partout dans le monde, avec une grande partie des États-Unis et de l’Europe touchés, selon Web Down Detector, site de suivi des pannes. Bien heureusement, la panne a été régulée et vous pouvez dès à présent consulter les nouvelles publications.

De leur côté, les applications Instagram et WhatsApp, appartenant également à Facebook n’ont pas été épargnées et ont rencontré des problèmes de performances. Un problème qui devient de plus en plus courant, la dernière panne en date s’étant déclarée en novembre 2018. Ce type de dysfonctionnement risque donc de se reproduire, au vu du nombre croissant d’utilisateur connectés dans le monde.

Cette année les GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple), loin de faire l’unanimité et ce, même auprès de leurs utilisateurs, se retrouvent régulièrement sous les feux des lampadaires suite à des crises de grande ampleur, et notamment depuis la fameuse crise de Facebook liée à Cambridge Analytica, et depuis récemment à son application VPN Onavo, qui récoltait les données des utilisateurs. Nous pouvons également citer Apple, avec le bug de son application Facetime qui a placé ses utilisateurs dans une situation sensible.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest