Google RankBrain : 3 conseils SEO pour améliorer votre référencement

Comment améliorer son SEO avec Rankbrain


Qu’est-ce que RankBrain ?

RankBrain c’est le cerveau de Google. Pour faire simple, il s’agit d’un algorithme construit par une intelligence artificielle et basé sur ce qu’on appelle le « Machine Learning », ou apprentissage automatique pour ceux qui ne seraient pas familiers de la langue de Shakespeare. Il affine lui-même la formulation de son algorithme selon l’expérience des utilisateurs, en mesurant la façon dont les internautes interagissent avec les différents résultats de leur requête.

L’objectif ? Offrir à l’utilisateur la meilleure page de résultats possible, en adéquation avec ses attentes. Le classement des sites va ainsi être amené à changer selon que vous passiez 4 minutes ou 2 secondes sur une page.

Comment RankBrain mesure-t-il la satisfaction des internautes ?

RankBrain se concentre sur deux paramètres :

  • L’indicateur Dwell Time, qui correspond au temps passé sur une page
  • L’outil Click Through Rate, ou pourcentage d’internautes qui cliquent sur le résultat

Qu’est-ce que ça veut dire concrètement ?

Concrètement, cela signifie que plus vous êtes nombreux à cliquer sur un lien et plus vous passez de temps sur la page, plus Google suppose que vous aimez ce que vous avez trouvé. Logique.

Et quand vous êtes nombreux à passer du temps sur une page, Google comprend que le résultat qu’il a offert était pertinent en fonction de la recherche et du mot-clé rentré. En revanche, si les internautes cliquent sur un lien avant de le refermer quelques secondes plus tard, le message sera clair pour Google : cette page n’intéresse pas les internautes. Elle sera alors déclassée.

Selon une étude de SearchMetrics, les résultats les mieux classés dans Google sont ceux qui parviennent à garder le lecteur sur leur page pendant une durée moyenne de 3 minutes et 10 secondes

Comment maximiser le temps de lecture ?

La question à se poser maintenant : comment faire en sorte que l’internaute qui a cliqué sur ma page y reste le plus longtemps possible. Pour cela, il existe plusieurs techniques. Brian Dean suggère trois méthodes dans sa vidéo.

Les « Bucket Brigades » pour attiser la curiosité du lecteur

Le terme de « Bucket brigade » se réfère aux chaines humaines au cours desquelles les participants se transmettent un seau rempli d’eau. Pour l’expert SEO, cette expression renvoie aux mots ou morceaux de phrases, qui vont venir motiver le lecteur à en lire davantage. Ils sont placés à des endroits stratégiques du texte pour éviter que le lecteur ne déserte l’article avant la fin.

Quels sont concrètement ces mots ?

Brian Dean donne un exemple de phrases qu’il utilise pour piquer la curiosité de l’internaute surfant sur sa page :

  • Voici ce que je propose
  • De quoi s’agit-il ?
  • Au final, comment l’utiliser ?
  • Vous voulez entendre le meilleur ?
  • Mais il y a un hic
  • Ce n’est pas tout…

Autant de petites phrases qui vont venir agrémenter son texte et éviter l’ennui du lecteur.

Des sous-titres incitatifs annonçant les bénéfices

Que préféreriez-vous lire ? Une succession de paragraphes compactes, ou un texte aéré avec des sous-titres pour guider la lecture ? La réponse semble évidente.

Les sous-titres représentent un énorme intérêt pour votre article et le trafic sur votre page. Ils servent à aérer le texte, tout en mettant en avant un nouvel argument. Ils gardent le lecteur éveillé et guident l’internaute pas-à-pas. Brian Dean vous conseille de les choisir incitatifs et d’annoncer directement le sujet du nouveau paragraphe.

À titre d’exemple, il recommande le sous-titre suivant : « Optimisez cette page souvent ignorée pour augmenter votre trafic de plus de 25 % » au lieu du neutre « Concentrez-vous sur votre de page de remerciements ».

Soignez votre introduction pour convaincre l’internaute de rester sur votre page

Tout se joue en quelques secondes. Il s’agit de convaincre, en un laps de temps très court, le visiteur de rester sur la page. Dès le début de votre article, vous devez rassurer et convaincre le lecteur qu’il est au bon endroit. Le contenu principal doit être clairement affiché dès l’introduction.

C’est ce que Brian Dean a théorisé sous la formule APP, un sigle pour AgreePromisePreview, soit en français AccordPromesseAperçu. Il y expose la recette d’une bonne introduction :

  • « Agree » : Pour commencer, choisissez une phrase d’accroche évoquant une idée avec laquelle vos lecteurs seront d’accord. Par exemple, un problème auquel ils peuvent se trouver confrontés.
  • « Promise » : Expliquez ensuite qu’il existe des solutions pour remédier au problème évoqué plus haut.
  • « Preview » : Terminez enfin votre introduction en donnant un aperçu de cette solution.

Ces quelques techniques devraient inciter le lecteur à passer davantage de temps sur votre page, un indicateur de qualité précieux aux yeux de Google et de son outil RankBrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest